Set Primary menu by going to Appearance > Menus
pinel L

Que faire pour éviter les pièges du dispositif Pinel ?

Très connue des investisseurs immobiliers, la loi Pinel est un des dispositifs mis en place par le gouvernement pour soutenir l’immobilier locatif en France. Ce système dispose de plusieurs avantages comme la possibilité d’avoir un prêt sans apport et la chance de profiter d’une défiscalisation en fonction de la valeur du logement à mettre en location. En dépit de ces privilèges, cette législation est soumise à plusieurs règles et possède quelques pièges que vous devez à tout prix maîtriser si vous envisagez d’investir en Pinel.

Vérifier avec précaution l’emplacement du bien

La chose la plus importante que vous devez faire avant de recourir à la loi Pinel est de sélectionner minutieusement l’emplacement de la résidence que vous allez mettre en location. En effet, la situation géographique du bien joue un rôle indéniable dans plusieurs facteurs. D’un côté, il affecte l’éligibilité de la propriété au dispositif. À noter que cette législation s’adresse uniquement aux agglomérations où l’offre en bien locatif ne répondant pas à la demande. Ces localités sont :

  • la ville de Paris et 29 communes environnantes (zone A bis),
  • le Genevois français et les agglomérations de la Côte d’Azur ainsi que de l’Île-de-France (zone A),
  • les DOM-TOM (départements et territoires d’outre-mer), la grande couronne parisienne, les villes où les loyers sont élevés et les métropoles comptant plus de 250 000 habitants (zone B1).

D’un autre côté, il a un impact non-négligeable sur l’attractivité de la propriété. Effectivement, un logement idéalement situé attire de nombreux locataires potentiels ce qui évite les problèmes de vacances locatives. Plusieurs critères permettent de savoir si l’emplacement du bien est parfait ou non, à l’instar de la qualité de l’environnement (vue, exposition au soleil, tranquillité…) et de la proximité des services (écoles, transports en commun, commerces…).

Choisir avec prudence le logement à acquérir

Une fois que vous avez trouvé l’emplacement idéal, vous devez partir à la recherche du logement adéquat à mettre en location avec la loi Pinel. Dans ce contexte, il faut que vous fassiez attention au type de propriété à acquérir. Effectivement, la propriété devra répondre aux exigences du dispositif. Ainsi, le logement est tenu d’être neuf et obtenu avant le 31 décembre 2021. De plus, la résidence est obligée de suivre les normes énergétiques en vigueur et respecter les limites des montants de l’investissement.

Pour information, avant d’acheter un logement neuf, il est fortement recommandé de vous informer sur le type de bien apprécier par les locataires potentiels. Effectivement, avoir un T3 dans une ville où la population cherche des T4 est une perte de temps et d’argent.

Fixer un loyer adapté à tous

En se lançant dans l’immobilier locatif en Pinel, il faut que vous évitiez de surévaluer le loyer de votre propriété. En effet, vous devez garder en tête que ce dispositif a pour objectif de permettre aux locataires potentiels d’avoir un logement. Ainsi, pour fixer le loyer de votre bien, il est préférable de connaître le plafond de la loi Pinel et de comparer les loyers proposés dans le secteur où se situe votre résidence.