Set Primary menu by going to Appearance > Menus

Réaliser un emprunt immobilier après 60 ans, c’est possible !

Pour les plus de 60 ans, les risques de problèmes de santé accrus et la baisse des revenus ont longtemps constitué des obstacles à l’obtention de prêts immobiliers. Mais aujourd’hui, la donne a changé. Les banques et organismes de prêts proposent en effet des solutions de financement adaptées non seulement aux profils, mais aussi aux besoins des seniors.

Les seniors ont le profil emprunteur idéal

Si les banques ne rechignent plus à octroyer une demande de crédit faite par des seniors de plus de 60 ans, c’est parce que désormais, elles voient leurs profils sous un jour nouveau. En effet, à 60 ans, les banques considèrent que l’emprunteur a suffisamment économisé pour disposer d’un bel apport personnel pour son prêt immobilier. La majorité des banquiers demande d’ailleurs que la valeur de l’apport personnel corresponde à 30 % du montant total emprunté.

Grâce à cet apport, la banque peut facilement réduire la durée de remboursement du prêt, qui peut alors s’étaler sur 10 ans, au lieu de 25 ans, comme normalement proposé aux primo-accédants. De manière générale, les seniors de plus de 60 ans n’ont plus d’enfants à la maison. Ils sont déjà mariés et vivent au sein de leur propre habitation. Et pour les organismes de prêts, le départ des enfants est simplement synonyme de baisse des charges : un autre atout de taille dans le cadre d’un prêt.

Par ailleurs, si les primo-accédants sont quotidiennement exposés à une éventuelle perte d’emploi, les seniors eux, bénéficient généralement d’un revenu constant. Pour les banques et les organismes de prêts, les seniors ont presque tout bon !

Les emprunts immobiliers adaptés aux seniors

Le prêt viager hypothécaire est l’un des produits les plus adaptés aux seniors. Cette solution de financement est uniquement destinée aux emprunteurs déjà propriétaires d’une habitation et idéalement sans enfant. Pratique, elle leur permet d’obtenir une somme conséquente pour financer l’achat soit d’une maison plus petite que celle actuellement en leur possession, soit d’une maison localisé dans un espace géographique avec un prix au mètre carré plus élevé.

Tout au long de sa vie, le senior ayant contracté le prêt viager hypothécaire perçoit une rente relativement confortable dont le montant est calculé au préalable par l’organisme de prêts. Après le décès du senior, l’organisme procède à la vente du logement afin de rembourser le crédit qu’il lui a octroyé. Les enfants de l’emprunteur ne peuvent en aucun cas hériter du bien immobilier puisque la revente est systématique. Le prêt hypothécaire cautionné est un autre exemple de crédit immobilier accessible aux seniors.

Attention, tout comme les jeunes emprunteurs, les seniors aussi doivent souscrire une assurance emprunteur pour espérer obtenir un prêt. Désormais plus souples et complets, les contrats d’assurance emprunteurs pour les seniors sont généralement soumis à des surprimes. Ce qui permet de limiter l’exclusion de certaines garanties.